Fracture du rachis lombaire

Les fractures du rachis lombaire peuvent survenir lors de traumatismes importants (fractures traumatiques) mais aussi lors de traumatismes mineurs sur des vertèbres fragilisées (fractures pathologiques). Ces fractures pathologiques surviennent généralement sur un os fragilisé par l’ostéoporose ou par des métastases.

 

Fracture du rachis lombaire : définition

 

Les fractures du rachis lombaire se définissent par une rupture de la continuité de la corticale osseuse. Les tassements vertébraux sont des fractures du rachis lombaire.

La vertèbre lombaire peut casser au niveau du corps vertébral mais aussi au niveau des articulaires, des processus transverses et de l’arc postérieur.

 

Fracture du rachis lombaire : causes et facteurs de risques

 

Il existe deux cadres principaux pour l’apparition de ces fractures du rachis lombaire.

 

Les fractures traumatiques du rachis lombaire

Les fractures traumatiques du rachis lombaire surviennent après des traumatismes importants (chute d’une échelle ou d’un lieu élevé, accidents de moto ou de vélo…). L’os fracturé est initialement sain. Elles surviennent généralement chez des patients jeunes, et parfois dans le cadre d’un accident de travail.

 

Les fractures sur os pathologiques

Les fractures sur os pathologiques surviennent spontanément ou après un traumatisme mineur (port d’une charge, chute à faible cinétique). L’os fracturé est initialement malade et fragile. Ces fractures apparaissent le plus souvent sur un os ostéoporotique. L’ostéoporose peut être primitive (liée à l’âge) ou secondaire a un d’autres pathologies (Hémodialyse, corticothérapie au long cours…).

Les fractures, ou tassements ostéoporotiques, surviennent souvent en cascade avec l’apparition de plusieurs tassements sur des vertèbres adjacentes.

Ces fractures sur os pathologique peuvent aussi survenir dans le cadre d’un cancer, suite à l’apparition d’une métastase dans la vertèbre qui va la fragiliser.

fracture vertebre tassement vertebral docteur antoine roul chirurgien rachis paris

Fracture du rachis lombaire : symptômes

 

La douleur est le premier symptôme de la fracture du rachis lombaire. La douleur est souvent localisée en regard de la vertèbre fracturée. La douleur est majorée à la station debout ou assise et est partiellement soulagée par l’alitement. Cette douleur dure généralement plusieurs semaines. C’est souvent le seul symptôme présent.

 

Beaucoup plus rarement, la fracture du rachis lombaire peut entrainer des troubles neurologiques au niveau du périnée et des membres inférieurs, avec des symptômes comme une anesthésie des jambes, une paralysie motrice partielle ou totale, et des pertes d’urines ou de selles. Il s’agit alors d’une compression neurologique dans le canal vertébral.

Ces compressions neurologiques surviennent généralement dans des traumatismes importants type accident de moto ou chute de lieu élevé.

 

Sur le long terme, les fractures du rachis lombaire peuvent consolider en mauvaise position et entrainer un déséquilibre du tronc en avant., la cyphose. Le patient va alors marcher voûté, entrainant une grande difficulté à la marche et à garder le regard horizontal, des déséquilibres voire des chutes, et des douleurs chroniques.

 

Fracture du rachis lombaire : diagnostic

 

L’interrogatoire du patient est important pour savoir si l’on se situe dans le cadre d’une fracture du rachis lombaire traumatique ou pathologique.

L’examen clinique initial, notamment dans le cadre d’une fracture traumatique est aussi primordial, car des signes de compression neurologique vont entrainer une prise en charge en urgence.

 

Le diagnostic de certitude d’une fracture du rachis lombaire repose sur les examens d’imagerie :

 

La radiographie : c’est souvent le premier examen. Il est demandé en urgence devant des symptômes évocateurs d’une fracture du rachis lombaire. C’est un examen rapidement disponible et avec une bonne sensibilité. Il est aussi utile pour évaluer l’équilibre global de la colonne vertébrale et la qualité osseuse.

 

Le scanner ou TDM : demandé souvent en complément de radiographies suspectes de fracture ; Il permet une étude fine des structures osseuses, notamment des articulaires et de l’arc postérieur. C’est un examen de choix dans les fractures du rachis.

 

L’IRM : Il est parfois demandé, notamment dans le cadre de fracture pathologiques pour évaluer l’ancienneté et la consolidation de certains tassements, ou certaines atteintes non visible au scanner. Il est demandé plus rarement dans les fractures traumatiques, car il ne permet pas une bonne analyse de la trame osseuse.

 

Fracture du rachis lombaire : questions fréquentes

 

J’ai une fracture du rachis lombaire, combien de temps cela va me faire mal ?

Une fracture du rachis lombaire met en général 3 mois à consolider spontanément. Les douleurs peuvent donc durer 3 mois, voire plus si la consolidation est mauvaise.

 

On m’a découvert un tassement vertébral, dois-je bénéficier d’un traitement ?

Si le tassement vertébral est d’apparition récente, oui, il est souhaitable de traiter cette fracture pour qu’elle consolide correctement. Le traitement passe par un traitement antalgique, du repos, mais aussi le plus souvent par une immobilisation rigide ou un traitement chirurgical, comme l’on traiterait une fracture de jambe ou du bras

 

>>> Pour plus d’information sur le traitement, voir la section traitement chirurgical.

 

J’ai toujours des douleurs après 6 mois d’une fracture traitée par corset, que faut-il faire ?

Il peut s’agir soit de douleurs musculaires liée à un déséquilibre de votre colonne, soit d’une mauvaise consolidation de votre fracture (pseudarthrose). Il faut alors revoir votre chirurgien qui vous proposera peut-être des examens complémentaires.

 

Puis-je faire du sport après une fracture vertébrale ?

Dans les premières semaines après la fracture, notamment si vous êtes traité par un corset, il n’est pas recommandé de pratiquer d’activité physique intense.

A distance, une fois la vertèbre consolidée, il est par contre recommandé de reprendre une activité physique pour renforcer les muscles vertébraux.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?