Prothèse discale cervicale

La prothèse discale cervicale est une technique chirurgicale permettant de soulager les douleurs de nevralgies cervico brachiales et les douleurs cervicales dans le cadre d’une hernie discale cervicale ou d’une arthrose cervicale. C’est une alternative à l’arthrodèse cervicale antérieure.

 

Prothèse discale cervicale : qu’est-ce que c’est ?

 

La prothèse discale cervicale est une technique chirurgicale qui remplace le disque deux vertèbres cervicales. On réalise une discectomie, c’est à dire le retrait complet du disque entre les deux vertèbres, puis une prothèse discale mobile est mise en lieu et place du disque. Elle a l’avantage théorique, de conserver un peu de mobilité entre les vertèbres contrairement à l’arthrodèse.

 

Indications de la prothèse discale cervicale

 

La prothèse discale cervicale est indiquée dans la hernie discale cervicale résistante au traitement médical complet. Elle est aussi indiquée dans l’arthrose cervicale douloureuse résistante au traitement médical. Ces pathologies vont provoquer des douleurs de névralgie cervico brachiale, uni ou bilatérale, et des douleurs cervicales intenses.

Les étages les plus souvent atteints par les hernies ou l’arthrose cervicale sont C5 C6 et C6 C7. Parfois les 2 étages sont atteints et la chirurgie est alors réalisée sur les 2 disques en même temps, réalisant deux prothèses discales.

Cette chirurgie à des indications proches de l’arthrodèse ; elle a cependant des indications plus restreintes, et l’implant n’est pour le moment pas remboursé par la sécurité sociale. Le choix de la technique la plus indiquée est guidée par votre chirurgien.

prothese discale cervicale chirurgien du rachis paris docteur antoine roul

Déroulement de l’intervention

 

La prothèse discale cervicale se déroule au bloc opératoire sous anesthésie générale.

La durée approximative de l’intervention est de 2 heures.

On réalise un abord antérieur sur le cou, sur un des côtés de la trachée. L’incision fait en général 3-4cm.

On dissèque alors les tissus et les vaisseaux jusqu’à arriver sur le disque douloureux. On utilise la radioscopie pour contrôler le niveau.

On réalise alors une discectomie, on retire grâce à des pinces tout le matériel discal visible

On retire les éventuels ostéophytes à l’entrée des foramens.

Une fois l’espace discal bien degagé, on met en place un fantôme de la prothèse discale et on contrôle sa position et l’ouverture de l’espace discal.

Puis en met en place la prothèse définitive mobile. La prothèse se fixe aux vertèbres a l’aide d’ailettes recouverte d’hydroxyapatite, qui vont réaliser une fusion avec l’os ;

 

Le matériel posé reste en place définitivement.

 

Etapes post-opératoires

 

Un drainage est parfois placé pendant l’intervention et est retiré après 1 jour.

L’hospitalisation prévisible pour ce type d’intervention est de 1 jour, avec un retour à domicile généralement.

Le levé est en général autorisé immédiatement, la repris de la nourriture solide est autorisée si la déglutition des liquides ne pose pas de problème.

Le pansement est refait tous les 2 jours jusqu’à cicatrisation.

Le port d’un collier mousse a visée antalgique est recommandé pendant 1 mois. Il peut être retiré à la demande pour des besoins quotidiens (toilette, repas…).

La douleur post-opératoire est souvent peu intense et est soulagée par les antalgiques de pallier 1 à 2.

 

Il n’y a pas de rééducation après cette chirurgie. Des massages cervicaux peuvent être proposés après le sevrage du collier.

 

La reprise d’une activité professionnelle est possible rapidement pour les activités de bureau. Pour les activités professionnelles avec des contraintes physiques importantes, une convalescence de 3 mois peut être possible.

 

La reprise d’activités sportive est possible graduellement à partir de 6 semaines post opératoire ; Les sports avec impacts violents sur le rachis cervical (rugby, boxe…) ne sont pas recommandés.

 

Complications éventuelles de la Prothèse discale cervicale

 

Comme toute intervention chirurgicale, la prothèse discale présente des risques non spécifiques : saignement et hématome, infection du site opératoire, douleurs, phlébite…

 

L’hématome peut être important dans cette zone et entrainer une suffocation imposant une reprise chirurgicale rapide. Cette complication peut survenir dans les premières heures après la chirurgie et diminue avec le temps.

 

Il existe aussi des complications plus spécifiques, bien que très rares, comme la lésion du nerf récurrent. Cette atteinte va entrainer une modification de la tonalité de la voie.

Les autres complications neurologiques sont exceptionnelles.

 

Les douleurs peuvent persister malgré l’intervention, soit par échec à retirer la hernie ou le conflit, soit par atteinte neuropathique axonale.

 

La prothèse peut ne pas s’intégrer aux vertèbres et se mobiliser, ce qui peut entrainer des complications potentiellement graves.

 

Les disques libres sus et sous-jacent peuvent aussi se dégrader plus rapidement à long terme par augmentation des contraintes

 

 

Dans l’ensemble les risques sont très faibles.

 

Prothèse discale cervicale : résultats

 

Le résultat est en général rapide après la chirurgie.

 

La douleur de névralgie cervico brachiale disparaît ou s’estompe très fortement immédiatement après l’intervention.

Les douleurs cervicales postérieures mettent un peu plus de temps a disparaître.

 

Le retour à domicile se fait le lendemain de cette chirurgie.

La reprise d’une vie normale est envisageable rapidement.

 

Le résultat est durable dans le temps et les complications exceptionnelles.

 

Sur le long terme, le plateau mobile de la prothèse peut s’user, ce qui va entrainer un rigidification du disque. A court et moyen terme, les résultats de la prothèse sont comparables à ceux de l’arthrodèse.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?