Discectomie ou chirurgie de la hernie discale lombaire

La chirurgie est parfois nécessaire pour soulager les hernies discales lombaires résistantes au traitement médical. La chirurgie de la hernie discale consiste à retirer le fragment de disque au contact du nerf sciatique ou crural, pour qu’il retrouve sa place et son indolence.

 

Chirurgie de la hernie discale lombaire : qu’est-ce que c’est ?

 

La hernie discale lombaire est un conflit entre un fragment du disque intervertébral et un des nerfs dans le canal lombaire, le plus souvent le nerf sciatique. Parfois le traitement médical ne soulage pas le patient, alors une chirurgie peut être proposée. L’opération consiste à retirer le fragment de disque au contact du nerf responsable des symptômes douloureux, et rendre toute sa place au nerf.

Le but de l’opération est des soulager la douleur de sciatique ou de cruralgie.

 

Chirurgie de la hernie discale lombaire : Indications

 

Le traitement de la hernie discale lombaire est avant tout médical.

En phase douloureuse, il consiste en un traitement, souvent de plusieurs semaines, associant antalgiques et anti inflammatoires (non stéroïdiens ou corticoïdes). On y associe parfois des infiltrations épidurales de corticoïdes.

Lorsque la phase douloureuse intense est passée, on débute alors un travail de renforcement de la sangle abdominale et des étirements de la colonne vertébrale avec l’aide d’un kinésithérapeute.

Mais parfois le traitement médical bien conduit ne suffit pas à obtenir un soulagement de la sciatique ou de la cruralgie, alors une solution chirurgicale est proposée.

Dans certains cas, où les symptômes douloureux sont très intenses, ou si l’on constate l’apparition brutale d’une paralysie du pied ou la perte involontaire des urines, on peut être amené à proposer une solution chirurgicale en urgence sans attendre les résultats du traitement médical.

discectomie chirurgien du rachis paris docteur antoine roul clinique drouot

Déroulement de la discectomie

 

La chirurgie de la hernie discale lombaire est le plus souvent programmée au bloc opératoire, avec une visite chez l’anesthésiste dans les jours précédents l’intervention pour s’assurer que la chirurgie se déroule dans les meilleures conditions.

L’intervention à le plus souvent lieu sous anesthésie générale, et parfois sous anesthésie péridurale. Une antibiothérapie est donnée peu de temps avant l’intervention.

La procédure est contrôlée par des radiographies en cours d’intervention. On s’aide aussi généralement d’un grossissement optique, par microscope ou loupes chirurgicales.

Le patient est installé sur le ventre en salle d’opération. L’incision chirurgicale se fait sur le dos du patient, entre les vertèbres atteintes. On dissèque alors les muscles jusqu’à atteindre l’espace entre les vertèbres.

On ouvre alors le ligament qui relie les arcs postérieurs des vertèbres, on récline le nerf et on visualise alors la hernie discale.

La hernie est retirée, et on contrôle la bonne liberté du nerf.

Le reste du disque intervertébral est laissé en place. On lave la plaie et on referme, en laissant parfois un drainage durant 1 ou 2 jours.

L’intervention terminée, le patient est remis sur le dos dans son lit avant le réveil.

 

Étapes post opératoires

 

Consignes post opératoires

 

  • Le pansement de la plaie opératoire est a refaire tous les 2 jours jusqu’à cicatrisation par un infirmier. Si les fils ne sont pas résorbables, ils sont a faire retirer par l’infirmier au bout de 15 jours ;
  • Le levé et la position assise sont autorisés dès le jour même de l’intervention. Le premier levé se fait en compagnie de l’équipe soignante pour s’assurer qu’elle se déroule correctement. Des consignes sur les gestes économiques du dos sont données ;
  • Un traitement antalgique est donné systématiquement les premiers jours de l’intervention. On y associe souvent des anti-inflammatoires ;
  • L’hospitalisation est courte, en général 1 nuit post opératoire. Elle peut parfois se faire en chirurgie ambulatoire ;
  • Le chirurgien est revu pour une consultation de contrôle 6 semaines après l’intervention.

 

Reprise de la rééducation et des activités

  • La rééducation débute précocement, avec de la marche, et quelques exercices d’étirement et de gainage ;
  • La reprise du sport est autorisée progressivement après la visite de contrôle ;
  • La reprise du travail se fait en général entre le 1er et le 3e mois post opératoire, et est adaptée en fonction de la profession.

 

Complications de la discectomie

 

Comme toute intervention chirurgicale, il existe des risques de complications.

Il n’est pas possible de lister toutes les complications imaginables ; voici les plus fréquentes ;

  • Infection du site opératoire : Cette infection se déclenche le plus souvent autour de la 2e semaine post opératoire.
  • Hématome : une collection de sang peut se former dans la plaie.
  • Paralysie post opératoire : c’est une complication exceptionnelle
  • Brèche dure-merienne : Elle peut entraîner des maux de tête et parfois un écoulement par la cicatrice.
  • Douleurs et absence de résultat satisfaisant : soit parce que la hernie n’a pas été complètement retirée, soit parce que le nerf a été lésé par la hernie ou l’intervention.
  • Récidive : il existe un risque de récidive après un intervalle libre. Il s’agit alors d’un autre fragment discal qui vient lui aussi en contact avec le nerf.

 

Discectomie : résultats

 

L’objectif de cette chirurgie est le soulagement de la douleur de sciatique ou de cruralgie.

Ce soulagement est en général rapide après l’intervention, parfois immédiat.

Il peut rester un fond douloureux ou des fourmillements le long du trajet du nerf pendant plusieurs semaines après l’intervention.

La douleur post opératoire est essentiellement localisée au niveau de la plaie opératoire et au niveau des muscles lombaires.

Dans les suites, il est important de travailler la musculature de son dos et de ses abdominaux pour soulager cette douleur et éviter une récidive.

Il est recommandé de reprendre une activité sportive régulière après une chirurgie de la hernie discale lombaire, comme le yoga ou la natation.

Il n’y a pas de recommandation particulière sur les matelas pour la hernie discale lombaire.

La grossesse et l’anesthésie péridurale ne sont pas contre indiquées après une chirurgie de la hernie discale.

La reprise du travail est adaptée en fonction de la profession.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?