Osteosynthèse percutanée du rachis

Certaines fractures vertébrales traumatiques peuvent nécessiter un traitement chirurgical de stabilisation. L’ostéosynthèse percutanée du rachis est un traitement permettant d’obtenir une consolidation de la fracture et est une bonne alternative a une immobilisation par corset.

Ostéosynthèse percutanée du rachis : qu’est-ce que c’est ?

 

L’ostéosynthèse percutanée du rachis est une solution chirurgicale à des fractures instables de la colonne vertébrale lombaire ou thoracique. C’est une technique qui se réalise au bloc opératoire et qui consiste à mettre en place des vis dans les vertèbres sus et sous-jacente à la fracture, puis connecter ces vis à des tiges qui vont rigidifier la colonne vertébrale à l’endroit de la fracture. Cette technique percutanée est moins invasive qu’une chirurgie conventionnelle. Les incisions sont plus petites, il y a moins d’attrition musculaire et moins de douleurs post opératoire. Cette technique est possible grâce à l’utilisation d’un contrôle radioscopie per opératoire et d’instruments adaptés.

 

Indications de l’ostéosynthèse percutanée du rachis

 

L’ostéosynthèse percutanée du rachis est réservée à certaines indications de fracture instable du rachis, mais avec un potentiel de consolidation. On utilise la classification de Magerl pour évaluer la stabilité théorique d’une fracture. On retiendra essentiellement les fractures Magerl type A comme étant de bonnes indications d’ostéosynthèse percutanée du rachis. Il existe aussi d’autre indications plus rares, comme certaines fractures de Magerl type B, des fractures sur spondylarthrite ankylosante ou des lésions métastatiques instables.

 

Dans certains cas on couple l’ostéosynthèse percutanée du rachis à une technique de cimentoplastie ou de vertébroplastie pour corriger au mieux la déformation de la colonne vertébrale.

osteosynthese percutanee docteur antoine roul chirurgien rachis paris

Déroulement de l’ostéosynthèse percutanée du rachis

 

C’est une intervention chirurgicale, sous anesthésie générale.

Elle se déroule au bloc opératoire, ou parfois dans une salle de radiologie interventionnelle avec les mêmes conditions d’asepsie.

Le patient est installé à plat ventre sur une table radio-transparente permettant des contrôles radioscopiques de face et de profil tout au long de l’intervention.

On utilise un matériel dédié à la mise en place des vis sous contrôle radio.

 

On réalise, par des incisions de 2cm environ (1 par vis), la mise en place du trocard de Yamshidi puis des guides de vis souple.

On utilise une série de dilatateur pour écarter les muscles, puis on descend le long de la broche guide la vis qui restera en place.

Une fois les vis en place, on passera 2 tiges rigide en titane dans les vis que l’on positionnera et verrouillera grâce au système de positionnement percutané

Une fois les vis et les tiges en place, le système de positionnement est retiré, les incisions refermées et un pansement est fait.

 

L’intervention dure environ 1h

 

Étapes post-opératoires

 

Dès le réveil, le levé et la station debout sont autorisés.

La station assise est en général aussi autorisée.

Il n’y a pas d’immobilisation complémentaire par corset ou autre.

Le pansement est refait tous les 2 jours, il n’y a pas de drainage.

La sortie à domicile s’effectue le lendemain de l’intervention le plus souvent.

 

Il n’y a pas de rééducation après la sortie, mais il est recommandé de marcher tous les jours, au moins une heure.

 

Un rendez-vous post opératoire avec radiographies de contrôles est prévu 6 semaines après l’intervention.

 

A distance, en général au moins 1 an après l’intervention, et si l’indication opératoire le permet, on proposera le retrait du matériel d’ostéosynthèse.

osteosynthese percutanee chirurgien du rachis paris docteur antoine roul clinique drouot

Complications éventuelles de l’ostéosynthèse percutanée du rachis

 

Même si l’ostéosynthèse percutanée est une intervention moins invasive que la chirurgie conventionnelle, il existe cependant des risques.

Dans l’ensemble, les risques sont très faibles, de l’ordre de 1 à 2%.

Il existe un risque faible d’infection du site opératoire, comme toute chirurgie, qui peut nécessiter une reprise chirurgicale et un traitement antibiotique.

Il existe un risque très faible d’hématome. Le risque de lésion neurologique (paralysie ou autre) est exceptionnel et est lié à un problème de malposition des vis.

Certaines complications non spécifiques comme la phlébite ou l’anémie peuvent survenir après l’intervention.

Les douleurs sont en général modérées et durent quelques jours suivant la chirurgie.

 

Résultats

 

L’ostéosynthèse percutanée du rachis donne de bons résultats sur la douleur et la mobilité.

C’est une alternative au traitement par corset rigide dans les fractures vertébrales, et évite une immobilisation de plusieurs mois et l’atrophie musculaire qui s’en suit.

 

Elle permet une verticalisation immédiate et une diminution rapide des douleurs liées à la fracture.

La durée de séjour à la clinique est très limitée et un retour à domicile est envisageable dès le lendemain de cette chirurgie.

 

D’un point de vue esthétique, les incisions sont moins importantes qu’une chirurgie conventionnelle et d’un point de vue musculaire, nettement moins traumatisante pour les muscles.

 

Au niveau des complications, les risques existent mais sont très faibles et le contrôle radioscopique permet un meilleur positionnement des vis qu’une chirurgie conventionnelle à ciel ouvert.

 

La reprise d’activités sportive ou professionnelle est accélérée par rapport au traitement par corset. On peut reprendre tout type d’activité sportive 2 mois après l’intervention. La reprise d’activité professionnelle peut se faire rapidement s’il n’y a pas de port de charge. Le port de charge lourde est restreint les 3 mois suivant la chirurgie, et se discute au cas par cas à distance.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 2 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?