La lombalgie est la douleur ressentie dans le bas du dos, autour des reins. C’est une affection extrêmement fréquente. Elle peut être aiguë, lié à un traumatisme ou à un faux mouvement, ou chronique, c’est à dire durant plus de 3 mois sans intervalle libre.

 

Lombalgie : définition

 

La lombalgie est la douleur ressentie dans le bas du dos. On l’appelle aussi lumbago ou « tour de rein ». C’est une douleur qui est souvent intense, parfois invalidante.

La lombalgie est souvent isolée, mais parfois associée à des douleurs radiculaires, de type sciatique ou cruralgie.

La lombalgie est d’origine musculaire et articulaire. C’est une souffrance des muscles para vertébraux qui sont hyper-contractés en réaction à un traumatisme ou une lésion dégénérative du rachis lombaire

 

Lombalgie : causes et facteurs de risques

 

La lombalgie aiguë est une douleur du dos récente, ou semi récente. Elle dure depuis moins de 3 mois.

C’est une affection extrêmement fréquente, provoquée par de nombreux mécanismes traumatiques : port de charges lourdes ou répétés, station assise ou debout inconfortable, chutes, faux mouvements…

Elle touche généralement des patients jeunes, entre 20 et 50 ans

 

La lombalgie chronique est une douleur lombaire qui dure depuis au moins 3mois, voire 6 mois. Il n’y a en général pas de mécanisme précis d’apparition des douleurs. Elle touche des patients un peu plus âgés, autour de 40 ans.

Ces douleurs sont en général associées à des affections comme l’arthrose lombaire.

On retrouve aussi fréquemment des problèmes de pénibilité du travail : port de charges lourdes, station assise prolongée…

Le surpoids et l’inactivité sportive sont aussi des facteurs favorisant les lombalgies chroniques.

lombalgie chirurgien du rachis paris docteur antoine roul clinique drouot

Lombalgie : symptômes

 

La lombalgie est une douleur dans le bas du dos. Elle peut être au niveau de reins, ou plus bas au niveau du sacrum. Elle peut être médiane, en barre ou latéralisée d’un côté.

La lombalgie peut être isolée, ou associée à d’autres symptômes comme des douleurs radiculaires (sciatique, cruralgie)

La lombalgie est d’origine musculo articulaire. Elle ne doit pas être confondue avec des douleurs d’origine rénales comme la colique néphrétique

 

Lombalgie : diagnostic

 

Le diagnostic est avant tout clinique, On s’intéressera particulièrement à la date d’apparition des symptômes, le mécanisme déclencheur et les positions douloureuses ou antalgiques.

On recherche aussi à l’examen clinique des signes de radiculalgies aux membres inférieurs, et d’autres signes évoquant des pathologies différentielles comme la colique néphrétique

 

En cas de lombalgie aiguë isolée, on ne demande pas forcément d’examen d’imagerie.

 

L’imagerie est demandée en cas de lombalgie associée à une radiculalgie, si l’origine de la douleur n’est pas évidente, ou si l’affection dure depuis plusieurs mois.

 

La radiographie standard est un bon examen de débrouillage pour une lombalgie.

Elle permet de dépister certains problèmes rachidiens douloureux comme le spondylolisthésis, l’arthrose lombaire ou les métastases

 

En fonction des symptômes et de l’évolution, on complète alors de bilan par un scanner et ou une IRM lombaire.

Ces examens permettent une bonne analyse du contenu du canal lombaire et des disques, surtout lorsqu’il existe des radiculalgies associées. On recherche alors une hernie discale, un canal lombaire étroit ou une discopathie inflammatoire.

 

Plus rarement d’autres examens peuvent être demandés, souvent pour éliminer des affections similaires : colique néphrétique, douleur de hanche…

 

Lombalgie : questions fréquentes

 

J’ai une lombalgie intense après une déménagement Que dois-je faire ?

Le traitement des lombalgies aiguës est médical. Antalgiques, anti-inflammatoires et parfois quelques jours de repos sont nécessaires. Les examens complémentaires ne sont pas nécessaires dans ce contexte. Une fois l’intensité de la douleur diminuée, on préconise une reprise rapide des activités, et quelques séances de rééducation. La douleur cède en général après quelques jours ou quelques semaines de traitement.

 

J’ai eu une lombalgie intense, qui a diminué, mais la douleur est maintenant localisée dans la fesse et la cuisse. De quoi s’agit-il ?

Il s’agit potentiellement d’une hernie discale lombaire.

La lombalgie est intense au début, puis la douleur se localise le long du trajet du nerf sciatique.

Ces symptômes poussent à la réalisation d’une imagerie lombaire, IRM ou scanner, pour confirmer la présence de cette hernie discale.

Le traitement de cette lombalgie est celui de la hernie.

 

J’ai des lombalgies depuis plusieurs mois. Quel traitement peut me soulager ?

Le traitement de la lombalgie chronique repose avant tout sur un travail de renforcement de la sangle abdominale et des étirements

Des séances de kinésithérapie, avec travail de la posture, et la reprise d’activités sportives avec gainage, comme la natation, le yoga, le pilâtes… sont les plus efficaces contre les douleurs chroniques. La perte de poids et l’arrêt du tabac sont aussi bénéfiques.

D’un point de vue professionnel, un aménagement du poste voire un reclassement professionnel sont envisageables et sont à discuter auprès du médecin du travail.

Le traitement chirurgical des lombalgies chroniques isolées est exceptionnel et ne s’envisage qu’après une rééducation bien conduite.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?